publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Acné

Publié le 09 jan 2023Lecture 2 min

Acné, encore une question de régime

Marie-Line BARBET

La responsabilité du régime alimentaire dans l’apparition ou l’aggravation de l’acné est souvent évoquée dans la pratique courante par les patients (et leurs parents) et dans la littérature médicale. J. Meixiong et coll. ont voulu préciser la participation des produits laitiers et des aliments à index glycémique élevé dans la genèse de l’acné, dont l’incidence est au cours de la vie proche de... 100 %. En effet, il a été montré que ce type de régime « occidental » peut affecter le niveau des hormones impliquées dans la pathogénie de l’acné.

Les auteurs ont donc entrepris de chercher dans Medline les articles (en anglais) parus jusqu’en novembre 2021 et ayant abordé l’association entre régime alimentaire et acné. Ils en ont retrouvé 410, dont 34 remplissaient les critères d’inclusion dans leur métaanalyse. Elles provenaient de 18 pays différents, dont 13 pays occidentaux. La plupart étaient des études observationnelles, quatre étaient des essais menés en Australie. Les aliments à index glycémique élevé très probablement nocifs Une majorité des études observationnelles (77 %) a retrouvé une association entre l’index glycémique (apport en carbohydrates, chocolat, soda, bonbons, etc.) et l’acné, indépendamment des traditions culinaires et du pays d’origine. Ces observations sont confortées par les résultats d’essais contrôlés randomisés démontrant une amélioration significative ou à tendance significative de l’acné grâce à l’adoption d’un régime à faible index glycémique. En ce qui concerne l’implication des produits laitiers, seules des études observationnelles étaient disponibles et leurs résultats sont très variables. Soixante-dix pour cent d’entre elles trouvent une influence négative de la consommation de produits laitiers, quels qu’ils soient, sur l’apparition et l’aggravation de l’acné. Mais d’autres travaux, menés en dehors des États-Unis et de l’Europe, font des constatations inverses avec, en particulier, une étude qui rapporte qu’une consommation accrue de lait réduit le risque de cicatrices d’acné ! Selon les auteurs, l’effet des produits laitiers pourrait bien être tributaire de l’origine géographique des patients et serait surtout négatif dans les populations occidentales. Ainsi, cette revue de la littérature conclut-elle au rôle néfaste de la consommation d’aliments à index glycémique élevé et dans certaines populations de produits laitiers dans l’émergence et la gravité de l’acné. Ces résultats restent cependant quelque peu controversés. Cela est dû certainement à la difficulté de mener des études épidémiologiques et interventionnelles sur les régimes alimentaires avec le risque de biais substantiels liés au recueil de données auto-rapportées et de variations dans l’adhésion aux interventions nutritionnelles.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité
publicité