publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Psoriasis

Publié le 09 jan 2023Lecture 2 min

Psoriasis : l’étendue des lésions cutanées a-t-elle une influence sur le risque de rhumatisme ?

Philippe TELLIER

Le psoriasis dans ses formes sévères expose à des complications parmi lesquelles figurent notamment le rhumatisme psoriasique et la maladie cardiovasculaire. L’étendue des lésions cutanées semble jouer un rôle significatif dans la survenue de cette dernière, si l’on en croit les résultats de certaines études. Qu’en est-il pour le rhumatisme psoriasique ?

C’est à cette question que répond une étude de cohorte prospective britannique qui a mis à contribution la vaste base de données du HIN (Health Improvement Network). Au sein de cette dernière ont été sélectionnés au hasard des patients âgés de 25 à 60 ans, atteints d’un psoriasis entre 2008 et 2011. Des questionnaires ont été envoyés à leur médecin généraliste afin de confirmer le diagnostic de psoriasis et d’estimer de manière approximative la surface corporelle (SC) du patient, tout en précisant l’étendue des lésions cutanées en pourcentage de cette dernière. L’incidence du rhumatisme psoriasique a été calculée en fonction de cette variable d’intérêt, et les hazard ratios (HRs) avec intervalle de confiance à 95 % (IC 95 %) correspondants ont été calculés au moyen du modèle des risques proportionnels de Cox, avec ajustement selon les facteurs de confusion potentiels.   Étendue des lésions, obésité et dépression Sur les 10 474 questionnaires envoyés, 9 987 (95 %) ont été retournés et le diagnostic de psoriasis a été confirmé dans l’immense majorité des cas (n = 9069 ; 91 %). La SC a été obtenue chez 8881 patients (âge moyen 46 ans; femmes : 49 %). Le psoriasis a été classé en trois catégories : léger (52 %), modéré (36 %) et sévère (12 %). La durée moyenne du suivi était de 4,2 ± 2,1 années. L’incidence du rhumatisme psoriasique a été de 5,4 cas pour 1 000 sujets-années. Après ajustement en fonction de l’âge et du sexe, trois variables ont été associées à cette complication rhumatologique : l’étendue des lésions cutanées >10 % de la SC (HR 2,01 ; IC 95 % : 1,29-3,13) ou comprise entre 3 et 10 % (HR 1,44 ; IC 95 % : 1,02-2,03) ; l’obésité (HR 1,64 ; IC 95 % : 1,19-2,26) ; les troubles dépressifs (HR 1,68 ; IC 95 % : 1,21-2,33). Selon cette étude, qui porte sur une cohorte conséquente, il y aurait une association significative entre l’étendue des lésions cutanées de psoriasis et le risque de rhumatisme psoriasique. L’obésité et les troubles dépressifs semblent également entrer en ligne de compte. Des résultats qui même s’ils sont plausibles doivent être confirmés au sein de cohortes plus diversifiées.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité

Vidéo sur le même thème

publicité