Version PDF

Cosmétologie : ce qui est naturel n’est pas plus sûr pour autant

Blair Rubin C,Brod B. JAMA dermatol 2019. Publication avancée en ligne le 25 septembre. doi: 10.1001/jamadermatol.2019.2724.

Les adeptes de la beauté ou cosmétique propre suggèrent d’écarter de nombreux ingrédients, en raison d’un risque accru de perturbation endocrinienne et de cancer en dépit de l’absence de preuve scientifiquement établie. Or les produits dits « naturels » contiennent par exemple des concentrations...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

18 oct 2019