Version PDF

Maladie de système, Médecine interne

22 oct 2007

Mycosis fongoïde et syndrome de Sézary

M. Cora, D. Farhi

Classification TNMB 2007 (1) L’objectif de l’International society for cutaneous lymphomas (ISCL) était de proposer une classification TNMB des lymphomes cutanés T épidermotropes qui soit reproductible et permette de faciliter la communication de la gravité de la maladie entre cliniciens et entre centres, ainsi que la réalisation d’essais cliniques. Cette nouvelle classification est résumée dans le tableau 1 pour le mycosis fongoïde et le syndrome de Sézary. L’examen ganglionnaire doit comprendre les aires cervicales, sus-claviculaires, épitrochléennes, axillaires et inguinales. Un ganglion est suspect et doit être examiné histologiquement si un des critères suivants est présent : fixe, irrégulier ou > 15 mm. L’évaluation de l’extension peut reposer sur l’échographie, le scanner ou la scintigraphie au FDG (PET scan). Recommandations thérapeutiques 2006 (2) De nouvelles recommandations thérapeutiques pour le mycosis fongoïde et le syndrome de Sézary ont été récemment publiées par l’European organisation for research and treatment of cancer (EORTC)(3). Ces recommandations thérapeutiques reposent sur le stade pronostique (tableau 2). Elles sont résumées dans le tableau 3.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  • <
  • 4 sur 19
  • >
publicité
publicité