Version PDF

Confirmation de la bénignité de la mélanose vulvaire

De Giorgi V et coll. JAMA Dermatol 2020 ; publication avancée en ligne le 12 août. doi:10.1001/jamadermatol.2020.2528

Une étude florentine (n = 129) a été réalisée dans le but de mieux caractériser les lésions de mélanose vulvaire sur le plan évolutif. L’âge moyen au moment du diagnostic était de 46 ans (19 à 83 ans). Chez 67 % des patientes (87) les lésions étaient apparues au moment de la préménopause, 84 d’...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

13 nov 2020